ltc plongee2018C’est désormais devenu une tradition, quelques membres du SACL se réunissent chaque année pour aider à encadrer les élèves de l’option plongée du Lycée technique du Centre (LTC). La formation P1 des élèves est assurée assidûment par Nathalie et Claude pendant de longs mois. Pour garantir que les élèves puissent savourer leurs premières plongées en eau libre, nous épaulons les deux profs et moniteurs dévoués. Après un premier week-end au lac, nous partons à l’Estartit pendant quelques jours pour faire avec eux leur baptême en eau de mer. C’est toujours un plaisir de se réunir avec les élèves autour d’une activité commune malgré qu’on vienne d’horizons très différents.

La sortie club annuelle à l’Estartit nous a déjà permis de découvrir l’abondance de faune et de flore dans la réserve naturelle des îles Medes. En outre quelques sites de plongées comme La Vaca et le Dofi nous permettent de s’aventurer dans des petites grottes et des tunnels qui conviennent aux débutants. La diversité offerte est vraiment impressionnante. D’autant plus que les Mérous sont en phase de reproduction en mois de juillet et ils se réunissent tous (on a l’impression) au large de l’Estartit. L’abondance de Mérous de toutes tailles que j’ai pu admirer les deux dernières années est vraiment incroyable. D’autres s’intéressent plutôt aux nouveaux tunnels qui ont été creusés récemment pour nous.

La semaine avec les élèves du lycée se passe toujours très rapidement et le jour du départ arrive à pleine vitesse. Le dimanche, jour du grand retour, nous partons donc pour rejoindre le Luxembourg après onze heures de route…

Or, il y a des risques d’imprévus…

Une première pause s’est imposée et les trois Minibus se sont retrouvés sur l’air du Nougat (Montélimar-Sud) pour faire le plein d’essence et le plein chez Mc Donalds. Après une bonne heure de pause, le malheur suit son cours. Un des Minibus ne peut plus sortir de son emplacement. La suite peut être résumée à l’aide des trois photos ci-dessous…

weber1weber2weber3

Nous voilà, gîtant sur une aire d’autoroute au Sud de la France, 30°C, avec 12 élèves qui doivent se pointer le lendemain à l’école. Une cellule de crise a vite été constituée autour de Tom qui a géré parfaitement (bon, laissons de côté les clefs qu’il a fait disparaître) la situation. Après quelques heures, tous les élèves ont pu entamer leur retour. Plus que six plongeurs courageux ne sont restés coincés dans le village de Donzère.

donzereCe petit village, connu pour sa tour de l’horloge et pour Eric Besson (maire de Donzère et ministre sous Nicolas Sarkozy) a donc été envahi par six braves hommes du Luxembourg. On a été très bien accueilli à l’hôtel Drôm’Sud, tous les efforts du seul employé pour nous trouver un restaurant étaient en vain. Le seul restaurant dans le coin était réservé aux routiers et le centre du village était au bout d’une longue marche. Le seul taxi était à une heure de route et le choix de restaurants au centre du village était limité à deux options. Une pizzeria ou le
Camion pizza sur la place principale du village. Bref, on a mangé une pizza et le lendemain, Voyages Weber est venu nous chercher avec un bus pour nous rapatrier et nous sortir de notre misère. Le sauvetage du SACL a finalement été un succès.

Wenn einer eine Reise tut, da kannste wat erleben…

 

Aller au haut