En 1994 lors de l’extension de l’ancien cabanon, le SACL a pris la décision d’installer des bouteilles tampon pour accélérer le gonflage au lac, surtout les dimanches avec beaucoup de présences. A Bonnevoie le SACL avait déjà une grande expérience avec des tampons depuis beaucoup d’années. L’ancien compresseur Atlas Copco avec une pression de service de 230 bars limitait en conséquent les stocks disponibles.

atlas copcoNettoyage 2005rampe

Lors de la construction du nouveau cabanon en 2012, le SACL s’est décidé avec l’achat du nouveau compresseur L&W de mener le stockage à 300 bars. Selon les règles appris en théorie, les échéances des ré-épreuves d’une installation fixe sur dix années était malheureusement un jugement peu efficace, car en ce moment s’ajoute une inspection visuelle interne tous les cinq ans.

 

Maintenant une dizaine d’années plus tard, avec une évolution sur la fiabilité des raccords par coniques soudés avec un joint thorique, le conseil d’administration a pris la décision de remplacer les anciens tampons à l’âge de 28 ans contre des nouveaux de 350 bars. Un tel investissement était impossible au moment de de la construction du cabanon.

jointtampons

Ceci permet de profiter pleinement de notre rampe à deux pressions et de réaliser les gonflages à la pression de service réelle, tout en espérant qu’il n’y aura plus de fuite et que le remplacement d’un joint thorique le cas échéant sera une intervention relativement simple.

Notre responsable compresseur Alain et Änder ont préparé ce chantier en collaboration avec Nordparts pour trouver la meilleure solution tout sachant qu’au futur nous n’allons éventuellement plus avoir autant d’entendement technique au sein du CA.

Mercredi dernier, Alain organisait le démontage des anciens tampons et le transport temporaire à Bonnevoie. Un grand Merci aux présents : Alain, Steini, Jos, Claude, Pascal et Louis.

tampons1tampons2tampons3

Aujourd’hui les nouveaux tampons sont arrivés, installés et le gonflage se fait comme d’habitude avec un système efficace.

Aller au haut